Récits de randonnées

 

La Remontée du Rhône
Du Léman au Ranch  mai 1999

Sur une route vaudoise entre Lausanne et Polliez-le-Grand, une petite Fiat Panda bleue ciel, avance dans la campagne. A son bord, Pat et Co, deux cavalières prêtes pour leur retour en cours de dressage en manège. La discussion s'anime :
Pat : Tu sais, à la rando, samedi matin, c'est seulement quand je me suis réveillée que j'ai réalisé que c'était Barbara qui dormait à côté de moi!

Co : T'as bien dormi?? T'as pas entendu le chant des sirènes qu'il y a eu toute la nuit?? Je ne savais pas qu'il y avait autant de ronflements différents possible!

Pat : Non, j'ai dormi sans problème. Par contre, j'ai eu plus de peine à mettre mes bottines mouillées! Mais heureusement qu'il ne pleuvait plus!

Co : Ouais, les chevaux étaient peut- être secs, mais Farce et Farandole ont réussi à se rouler pendant la nuit! Paulo et moi avons dû les décrotter à fond le matin alors qu'on les avait déjà bien brossées la veille!

Pat: Pendant ce temps, on a rangé et nettoyé le Fort. C'était ma première journée avec Raïssa, puisque Barbara nous a quittés là, et Karin a repris Vanille. Il y avait aussi eu du changement sur le dos de Winetou quand Christine a remplacé Marie-T.

Co: Et ce début de journée dans la forêt enchantée qui ressemblait à un gymkhana avec des branches à éviter, des sauts par dessus des troncs, ton chapeau à ramasser, les trempettes dans les gouilles. En fait, le tracé du grand guide Roger avait une forme de cercle..

Pat: Et on s'est retrouvé au canal, à côté du lac devant un vendeur de barbe à papa! Du coup après on a dû foncer vers le camp de midi car on a encore perdu du temps quand Farandole a perdu son fer dans la boue!

Co: Au moins, le sien on l'a retrouvé, pas comme celui de Momo!

Pat: Ah, et puis ces cowboys modernes avec leur natel! Un coup de fil et le maréchal - ferrant nous dépanne!

Co: Tu te rappelles du dernier des vaudois?

Pat: Oui, bien sûr. C'est Isabelle qui nous a proposé d'aller voir Bonzon et c'est vrai que c'était un phénomène à ne pas louper! Je n'ai pas tout compris avec son parler particulier!

Co: Et ses histoires de bretelles. On a quand même pu prendre un sacré raccourci loin de la voie ferrée et de l'autoroute.

Pat: Mais, ça faisait quand même du bien d'arriver à Collonges, et c'était sympa le feu de  bois, chouette soirée! Tu te rappelles l'opération anti-tique? Le docteur avec sa grosse pince en train de libérer Anna de sa tique accrochée sur ses côtes!

Co: Oui, et ensuite désinfectée à l'abricotine! C'était aussi ta première nuit à la belle étoile, enfin presque puisqu'on était sous le couvert.

Pat: Ouais, j'ai super bien dormi! Et le lendemain, il faisait tellement beau!

Co: Du coup, on a quand même testé un peu la poussière du Rhône et finalement on a apprécié la chance que le sol n'ait pas été sec pour les galops précédents sur les berges.

Pat: C'est vrai. A midi, à Riddes, on a revu Marie.T et on était bien… Mais à l'ombre! Roger est ensuite parti sans crier gare! Et Raïssa était insupportable à sangler, voyant ses camarades partir en avant, elle ne tenait plus en place!

Co: On a aussi bu un pot à El Capio et quel choc de revoir un journal dans les mains d'un de nos randonneurs. On était tellement déconnectés. Il n'y avait que les chevaux, le ciel et nous marchant le long du Rhône.

Pat: Ouais, j'ai mis une semaine à reprendre le rythme du boulot! Mais c'est vraiment génial et je conseillerais à chacun de le faire au moins une fois dans sa vie.

Co: Mais une fois que tu y goûtes, tu ne peux plus t'en passer. Je repartirai bien l'année prochaine!

Pat: Top-là!

Le silence s'installe pendant que nos deux cowgirls ont le regard perdu dans leur souvenir. Que la rentrée au manège sera rude!

Pat&Co