Récits de randonnées

 

Sortie annuelle du club 15 et 16 novembre 1997
**************************************************************

Comme la tradition le veut déjà, notre sortie annuelle du Club de randonnée équestre des Maragnènes a eu lieu le week-end de la mi-novembre. Le but du samedi était de faire étape à midi chez notre ami Hilaire à Verrey.

En me levant, après un coup d'œil par la fenêtre, j'aperçois un ciel bleu, sans nuages. Quel soulagement! La journée est pratiquement réussie.
Dès 8 h 00, les premiers membres randonneurs du Club sont là. L'ambiance à l'écurie et aux alentours se fait entendre. Une bière par-ci, un café par là, une brosse pour d'autres, etc. Quelle heure est-il? Le moment du départ de la randonnée.

Le doyen de la sortie, notre ami Louis avec son cheval Van Gogh et ses 78 ans, est fier d'être parmi ses amis valaisans.
Sur un chemin déjà tracé, tout le monde traverse les vergers d'abricotiers, les pâturages. La colonne longe le bisse de Baar pour arriver à Salins. Au revers, le froid nous accompagne. Au dessus de Savièse, le soleil brille et nous nargue. Nous rêvons de quitter les pentes exposées au nord pour le rejoindre.

Après avoir atteint la route de Nendaz, nous suivons un chemin agricole qui nous conduit au village des Biolleys. Nous y rencontrons le soleil si attendu depuis ce matin. Oh qu'il fait bon le regarder dans les yeux et se faire réchauffer le bout du nez.

A peine avons-nous reconquis quelques degrés celsius que voilà de bien jolies génisses qui nous regardent passer!  Un petit mur en pierres sèches nous sépare des bovins ainsi qu'un fil électrique. 20 mètres plus loin, se sont une dizaine de jeunes vaches d'Hérens qui nous suivent avec leurs yeux grand ouverts. Leurs têtes tournent pour ne rien louper de notre progression. Et tout à coup, elles décident de danser un « petit truc » pour nous montrer leur contentement au passage de cette caravane qui va on ne sait où!
Mais le « petit truc » c'est aussi leur envie de participer à notre expédition. Le fil électrique explose! Le taurillon en tête, voilà tout le troupeau au milieu des randonneurs. Des cris sortent des bouches de quelques cavalières. Gabrielle, la plus intrépide, saute de la selle et lâche Zora la peureuse. Après une lutte acharnée entre les bêtes d'Hérens et quelques cavaliers, les bêtes à cornes changent de direction et s'en vont ailleurs paître en liberté.

Retour dans le revers des Biolleys pour poursuivre notre randonnée par une route forestière, direction Veysonnaz puis Clèbes.

Nous traversons le petit village nendard. A sa sortie, un chemin et ses marches d'escaliers nous invitent à la montée sur Verrey.
Le premier cheval refuse de lever les pieds, « ce ne sont pas des chemins pour moi » nous fait-il savoir. Il se retourne pour voir si un intrépide fait partie du groupe. Rose d'Or arrive et d'une fière allure monte les marches une à une, suivie de ses compères. Nous voici sur le chemin de croix. Il monte, monte, monte encore et encore plus. De petites chèvres blanches nous regardent et nous saluent en hochant la tête, en bêlant.

Une dernière passerelle, nous voilà sur la route de Verrey. La ferme à Hilaire est là, devant nous. On dirait qu'elle a été construite pour nous attendre.

On sent déjà l'odeur du dîner de ce jour, ou est-ce encore l'odeur de notre dernière sortie? Ne dit-on pas que lorsqu'on est bien accueilli, on se souvient, et surtout, on y revient. Voilà, on est là. Merci à tous ceux qui nous ont si bien reçus et à bientôt.
Bientôt 15 h 00, le soleil se prépare à s'enfiler sous d'autres cieux et nous, nous reprenons nos amis les chevaux qui se sont régalés de foin de montagne

Après la petite descente du départ, nous suivons le bisse de Vex jusqu'au Agettes et descendons direction Ypresses-Maragnènes pour y être vers 17 h 00. Tout le monde est content, quelques cavalières sont fatiguées. Une est tellement crevée, qu'elle ne soupera pas, une autre oubliera de rentrer et les autres danseront toute la nuit!

Retour au saloon du Ranch pour manger tous ensemble, ce samedi soir un bon repas offert par le Club de randonnée équestre des Maragnènes.
Pâté avec salade comme entrée, rôti de porc avec gratin dauphinois et légumes comme plat et un succulent dessert : des poires william avec une crème à l'arôme vanille. Du pinot noir pour accompagner le tout et les
fameux cafés Rancher's. Bon appétit!

Dimanche

Il pleuvine… je retourne au lit. Bon, j'y vais...zut. J'y vais pas…. Après une valse d'hésitations, je m'équipe et part pour Maragnènes. Le lieu est désert (auraient-ils fait la fête hier soir?) il n'y a que Barbara qui fait les cents pas.

Puis Paulo et Roger arrivent. Je fais connaissance avec Valérie qui est venue avec son cheval. Tout le monde se prépare et nous partons vers la plaine pour rejoindre Louis qui a pris son van jusqu'à la caserne.
Au pont du Rhône, Pierre et François nous rejoignent puis c'est au tour de Léon.

Valérie nous surprend au premier galop,  partie comme une fusée, elle laisse son cheval se défouler et s'arrête avec un immense sourire jusqu'aux oreilles… les accros de haute vitesse étaient ravis, les autres aussi mais…

Nous arrivons à Riddes en un temps record. Avant de nous y arrêter pour la pause de midi, Roger nous fait remonter dans le lit d'un grand ruisseau pour arriver à un cul de sac où il nous fait une démonstration peu commune : l'art de rester pendu à l'encolure de Rose d'Or jusqu'à ce qu'il puisse poser les pieds hors de l'eau. Nous redescendons la petite rivière à la recherche d'une sortie. C'est Louis qui nous ouvre le chemin par un talus à la perpendiculaire digne du far-west.
Minus et Alban nous ont apporté un délicieux vin chaud en guise d'apéro puis James (il nous a trouvés!) vient nous amener le dîner accompagné d'un bon dessert.

Nous ne sommes pas les seuls à avoir choisi cet endroit pour s'arrêter : Fernand et sa bande qui viennent depuis le bas nous rejoignent. Un rayon de soleil, puis le soleil tout entier vient égayer notre halte et sécher les chevaux.

L'estomac bien rempli, les bouteilles et cafés Ranchers finis, il est temps de rentrer. Certains ont encore de la route à faire.Le groupe se sépare, chacun rentre à son rythme. Louis part avant nous, nous nous retrouvons les cinq partis du Ranch ce matin.

Grâce à Barbara, nous avons droit à une séance photos panoramiques, on prend la pose le long du Rhône puis nous filons vers Maragnènes.
Valérie nous emmène dans de sacrées galopades, chevaux au vent, l'esprit libre comme l'air… quelle sensation de bonheur! Puis, tout à une fin. Nous quittons le soleil pour attaquer la montée.
A l'écurie, il nous en faut du temps pour sécher potablement nos bestioles!
Un dernier verre et c'est l'heure de la rentrée, demain c'est lundi…
Encore une belle journée que j'aurais eu franchement tort de rater!!!

Manu